Cantuccini aux amandes & noisettes

Hello Hello

Aujourd’hui découvrez une recette de petits gâteaux parfaits pour accompagner une tasse de café :  les cantuccini (a.k.a. croquant aux amandes, a.k.a. biscotti… oui cette douceur a plein de petits noms, comme un MC des années 90 ^^)

Le cantuccini est un biscuit italien sec et croquant, plein de bonnes amandes (et ici quelques noisettes également). Il se conserve longtemps (environ 3 semaines) ce qui en fait donc un délicieux cadeau à offrir dans une jolie boîte lorsqu’on est invité 🙂

J’ai trouvée cette recette sur le blog « C’est ma fournée« , n’hésitez pas à aller y faire un tour, le site regorge de tentations gourmandes.  J’ai un peu adapté la recette en faisant mon mélange amandes + noisettes, et en ajoutant de l’arôme de café à la place des zestes d’orange. Je vous mets les deux versions comme ça vous faites votre choix !

Pour environ 40/50 croquants :

  • 140 g de sucre en poudre
  • 2 sachets de sucre vanillé 
  • 2 oeufs moyens
  • 50 g d’huile neutre (ici un mélange type isio 4)
  • 290 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1/2 cuill à café d’arôme de café ou bien les zestes d’une orange bio (je ferai le test à l’orange la prochaine fois !)
  • 1 pincée de sel
  • 100 g d’amandes non mondées
  • 100 g de noisettes non mondées (ou bien juste 200g d’amandes sans noisettes)
Préchauffez le four à 180°
Faire blanchir au batteur (important pour que le mélange ait la bonne consistance) les oeufs avec le sucre en poudre, les sachets de sucre vanillé, une belle pincée de sel et l’extrait de café ou les zestes d’orange
Attention, la pesée est importante dans cette recette pour obtenir vraiment la bonne consistance. Ajouter l’huile de manière très progressive tout en continuant de battre le mélange au batteur.
Ensuite on éteint le batteur 🙂 Ajouter le mélange amande/noisette (ou juste amande), ainsi que la farine et la levure.
La pâte devrait alors avoir la texture au top pour vous permettre de façonner facilement 3 longs boudins (sur plan de travail fariné, c’est plus facile) et les déposer sur la plaque de cuisson.
Enfourner 25 minutes (15 à 20 minutes si vous avez un four au gaz comme moi…). les boudins vont légèrement s’étaler à la cuisson, c’est normal 🙂
Déposez les boudins de pâte sur une planche à découper, et prenez un couteau (de très bonne qualité), il doit pouvoir couper les amandes d’un coup sec sans galérer.
Coupez la pâte en tronçons d’1cm de large puis poser les morceaux à plat sur la grille.
Remettre en cuisson 5 à 10 minutes, selon vos goûts (bien roussis ou à peine grillés)
Laisser refroidir.
Quand ils sont bien froids, stocker sous cloche à gâteau (pour un effet maxi mimi) ou dans une boite hermétique.

Croustillant de Livarot

Hello Hello,

Aujourd’hui je vous propose une petite escapade dans le bocage Normand, ma région natale 🙂

Si vous êtes aussi gourmand que moi, c’est un vrai paradis : crème fraîche crue, beurre de baratte, cidre maison, Calvados… mais aussi de délicieux fromages. Quatre fromages sont vraiment typiques et bénéficient d’une AOP : Le Neufchâtel (reconnaissable facilement grâce à sa forme de cœur ), Le Pont-l’évêque, le célébrissime Camembert et bien sûr le Livarot, mon préféré !

A chaque passage en Normandie j’en profite donc pour faire le plein de bons produits et cuisiner à foison. Vous pourrez me dire que ce n’est pas vraiment un plat d’été… mais souvenez vous que cela a été préparé sur place par 16° et une bruine continue. Donc totalement justifié 😉

Go go go, au boulot !

Pour deux personnes (soit 6 croustillants et deux belles parts de salade) :

  • Un livarot
  • 6 feuilles de brick
  • Un sachet de roquette (ou de la roquette fraîche of course ^^)
  • Une poignée de noisette
  • Une pomme  (il me semble que c’était braeburn pour cette recette, mais une golden ou Jonagold ou autre ferait tout aussi bien l’affaire)

Pour la vinaigrette –> Huile de noix, cidre et moutarde douce

Préchauffer le four à 150°. Déployer les feuilles de brick (les humidifier légèrement si elles sont un peu sèches). Couper le livarot en morceaux, de la taille d’un pouce environ. Une fois que vos éléments sont prêts à être assembler, c’est l’étape délicate du pliage !

Vous pouvez choisir de plier en triangle comme un samosa, mais aussi en rouleau ou en carré (comme moi ici). Pour la technique bien expliquée, c’est par ici, sur le blog très sympa Marciatack.

Une fois que vos bouchées sont pliées, il ne reste plus qu’à les rendre croustillantes. Pour cela enfourner sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pour une quinzaine de minutes. Attention à bien surveiller, il faut que les bouchées soient un peu dorées mais que le fromage ne coule pas encore trop. Quand ça commence à couler, arrêter la cuisson.

Profitez de la cuisson pour préparer la salade. Peler la pomme puis la couper en tranche très fine à l’aide d’une mandoline de façon à réaliser un carpaccio de pomme crue. Si vous n’avez pas de mandoline, essayer juste de couper le plus fin possible. Disposer les lamelles de pommes dans les deux assiettes. Si il  reste un peu de pomme, détailler en fine brunoise puis mélanger avec la roquette et disposer sur l’assiette. Concasser quelques noisettes (pas trop finement, de façon à ce qu’on ait quand même de bon morceaux) et les ajouter sur le dessus.

Préparer la vinaigrette en mélangeant 3 cuillères à soupe d’huile de noix, une cuillère à soupe de vinaigre de cidre et une petite cuillère rase de moutarde douce.

Sortir les croustillants de Livarot et disposer sur les assiettes avec la salade. Assaisonner la salade avec la vinaigrette et déguster bien chaud.

 

Escapade dans le Lot

Coucou les loulous,

Il y a quelques jours, Mr Chéri et moi même avons pris le large de la ville rose le temps d’un week-end pour une échappée belle dans le Lot.

Vous pensez que le Lot c’est sympa ? Détrompez vous : le Lot c’est merveilleux ! Des paysages magnifiques et de la bonne gastronomie à foison. Le top du top, à seulement 2 heures de Toulouse.

De notre côté nous avions choisi de partir uniquement une nuit et de faire « à la cool », donc pas des tonnes de stops d’activités. On a fait ça tranquillement, en profitant. Voici la carte de notre petit itinéraire :

Pour notre première étape, nous sommes partis de Toulouse en fin de matinée pour rejoindre St Cirq Lapopie, classé « Grand site de Midi Pyrénées » où nous avons déjeuner et admirer un point de vue magnifique. Le village est tellement mignon qu’on se croirait dans un Disney <3

A faire à St Cirq Lapopie :

  • Prendre une belle photo du village de loin, avant d’arriver
  • Faire un peu de sport pour monter au promontoire et admirer une vue de fou sur la vallée
  • Se promener dans le village et admirer tous les détails de l’architecture
  • Manger une glace en bas du village (plus de 60 parfums au choix !)

 

Deuxième étape, en route pour Rocamadour. Haut lieu de pèlerinage depuis plus de 1000 ans, la cité médiévale nichée dans la roche est impressionnante ! Des dimensions vertigineuses et une histoire bien remplie ont fait de cette étape de St Jacques de Compostelle, le village préféré des français en 2016. Depuis le temps que je tannais Mr Chéri pour aller « voir en vrai » la ville accrochée à la montagne, on peut dire que je n’ai pas été déçue 🙂

A faire à Rocamadour :

  • En arrivant au loin, s’émerveiller de l’apparition de la cité et profiter de la vue
  • Passer la porte du figuier fortifié et découvrir la seule et unique rue de la ville
  • Lever la tête depuis le village et avoir le vertige en découvrant le sanctuaire et le château
  • Déambuler doucement en profitant de chaque détails, à l’affut des coquilles St Jacques dédiées aux pèlerins
  • Grimper les 216 marches du grand escalier des pèlerins pour accéder au sanctuaire
  • Découvrir toutes les chapelles du sanctuaire, même celle dédiée au rugby !
  • Monter au château par le chemin de croix ombragée, toujours avec une vue imprenable
  • Partir du château à pied puis faire une boucle vers le village, des points de photos magnifiques sont sur le passage !
  • S’offrir un diner en amoureux au restaurant gastronomique Jean de Valon
  • Et bien sûr se délecter d’un bon rocamadour avec du bon pain frais

Ci dessous notre hôtel, le Beau site, en plein cœur de Rocamadour ! Personnel aux petits soins et magnifique vue depuis la chambre.

 

Troisième étape, le gouffre de Padirac. A seulement une vingtaine de minutes de Rocamadour, un arrêt à ne pas louper ! Le gouffre est impressionnant, et encore plus lorsqu’on arrive au fond. Pour la descente nous avons pris les escaliers (plus de 500 marches tout de même) ce qui nous a permis d’apprécier le spectacle offert par le gouffre ( Bon pour la remontée nous avons fait nos flemmards et pris l’ascenseur ^^ héhéhé).

A faire au gouffre :

  • Penser à emporter un pull et des chaussures fermées !!!  La base !!
  • Se prendre pour aventurier le temps d’une visite dans le centre de la terre
  • Emprunter les marches pour la descente et profiter de la vue magique
  • Au fond du gouffre, lever la tête et se sentir minuscule
  • Profiter de la ballade en barque sur la rivière souterraine
  • Être pris d’une envie de plonger dans les minis piscine à l’eau transparente (mais 12° ça calme)
  • Imaginer ça et là à quoi ressemble les formations rocheuses (j’ai vu des têtes de morses et alien…)

Enfin, pour conclure ce magnifique périple, n’hésitez pas à vous arrêter aux villages de Loubressac, Autoire et Carrenac. Architecture magnifique et charme fou au rendez-vous !

J’espère que ça vous donnera envie. En tout cas, nous sommes ravis de notre petite escapade : la cadre parfait pour un week-end en amoureux. <3

Viennoises {aux pépites de chocolat}

Hello Hello,

Aujourd’hui je vous propose une recette réalisée en partenariat avec Jean-Paul (ouai comme Jean-Paul Hévin, la classe), mon robot de cuisine trop cool qui m’a rejoint il y a déjà quelques mois. C’est un Riviera Bar super puissant (moteur 2000W)  qui me permet de pétrir, hacher, concasser, émincer… Bref, il fait tout, sauf la cuisson. Ce qui me convient très bien car je voulais un robot pour m’aider surtout sur la préparation mais quand même garder un aspect « je cuisine et je mets la main à la pâte » (ce qui n’est pas forcément le cas quand on a un Thermomix ou autre).

En plus, je l’ai trouvé d’occasion sur Le Bon Coin, en très très bon état…

Donc j’ai craqué 🙂 héhéhé

Depuis l’arrivée de Jean-Paul, c’est la folie dans la cuisine : Gyoza maison, boulettes de veau, kefta, brioches… Plus rien ne m’arrête ! Malheureusement je n’ai pas trop pris le temps de vous raconter tout ça par ici. Donc voici ma première recette depuis l’achat du robot (inspiration délicieusement trouvée via Pinterest sur le blog très sympa et gourmand Del’s cooking twist)

Pour 8 viennoises :

  • 10 cl de crème liquide
  • 10 cl de lait
  • 1 sachet de levure boulangère
  • 175 g de beurre mou
  • 3 cuill. à soupe de sucre
  • 1 œuf + 1 jaune d’œuf
  • 475 g de farine
  • 100 g de chocolat noir

Concasser le chocolat noir à l’aide d’un gros couteau de cuisine pour arriver à de petits morceaux, comme des pépites. Si vous avez des pépites toutes prêtes, vous pouvez bien sur les utiliser 🙂

Dans un bol, mettre le lait et la crème puis faire chauffer 30 secondes à puissance moyenne (500w/600w) au micro-onde. Normalement votre mélange doit être tiède; y ajouter la levure et mélanger.

Dans un cul de poule, mélanger le sucre et le beurre jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajouter ensuite l’œuf battu et la préparation crème/lait/levure. Si vous avez un robot, c’est maintenant qu’il faut mettre tout cela dans votre bol pétrisseur. Sinon armez vous de force pour les 4 minutes de pétrissage qui arrivent ^^

Ajouter la farine en plusieurs fois (3 ou 4 fois) et bien pétrir entre chaque ajout. Lorsque toute la farine est ajoutée, pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien homogène (4 à 5 minutes en manuel, 1 à 2 minutes au robot). Former une boule de pâte puis la placer dans un récipient afin de la laisser lever à température ambiante pendant une heure.

Quand la pâte a bien gonflé, ajouter les pépites de chocolat et pétrir encore afin que celles ci soient parfaitement incorporées. Diviser la pâte en 8 petites boules et former les viennoises (comme des mini baguettes). Placer les viennoises sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé et laisser lever encore 30 minutes.

Préchauffer le four à 240°. Disposer un peu de jaune d’œuf sur chaque viennoise à l’aide d’un pinceau alimentaire afin de les en recouvrir, puis enfourner pour 8 à 10 minutes.

Bonne dégustation !

 

 

 

Biscuits {au gingembre confit}

Hello les loulous,

Aujourd’hui je vous parle d’une recette parfaite pour accompagner le tea time du week-end : de délicieux biscuits craquants, plein de beurre, rehaussés du piquant du gingembre. Mioumioum, c’est bon et très « british style »,  tout ce que j’aime !

J’ai trouvé la recette dans un super livre de cuisine « Atelier pâtisserie chez les blogueuses » . C’est un collectif de 10 blogueuses qui ont sélectionné leur best-of pâtisserie pour regrouper tout ça dans une seul même livre (perso, pour le titre on aurait aussi pu l’appeler « le graal des vrais gourmands » ). Cette recette vient donc de la super blogueuse Pop & Soda , vous pouvez cliquer sur le lien pour découvrir son univers de délices à la cool.

J’ai un peu adapté la recette avec ce que j’avais sous la main (un stock de gingembre confit…) et le résultat était vraiment délicieux. (Pardonnez moi la miamosphère, j’aime bien adapter, bidouiller, modifier… m’amuser !)

biscuits gingembre

Pour une quarantaine de ptits biscuits (ou une vingtaine de gros comme j’ai fait), il vous faut :

  • 150 gr de farine
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • 100 gr de beurre ramolli
  • 100g de sucre en poudre
  • 40 gr de gingembre confit (trouvé en épicerie bio)
  • 2 jaunes d’œufs

Commencer par émincer finement le gingembre confit puis réserver. Dans un saladier, tamiser la farine puis ajouter le beurre un peu mou et mélanger. Ajouter ensuite le sucre, le gingembre émincé et les jaunes d’œufs. Mélanger jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Former une boule de pâte et la filmer. Laisser reposer au frigo une bonne heure minimum.

Préchauffer le four à 150°. Sur un plan de travail fariné, travailler la pâte au rouleau pour obtenir une épaisseur d’environ 0.5 cm (plus ou moins en fonction de ce que vous souhaitez). Découper les biscuits à l’emporte pièce et les déposer sur la plaque du four recouverte de papier cuisson. Faire cuire 15 à 20 minutes. Laisser refroidir avant de déguster !

Granola {au sirop d’érable}

Bonjour les ptits loups,

Aujourd’hui je vous propose une recette pour des matins câlins et tout doux, un muesli fait maison avec plein de noix ( & noisettes, amandes, noix de pécan, noix de cajou…) et d’amour dedans. Le tout délicieusement torréfié par un passage au four, et caramélisé par du sirop d’érable… Si là vous n’êtes pas tenté, je ne sais plus quoi faire… ^^

J’ai trouvé la recette de base sur le super blog Chocolateandzucchini.com 🙂 et j’ai un peu adapté !

granola

Pour une bonne jarre de granola, il vous faut :

  • 280 gr de flocons de céréales (riz, épeautre… pour ma part c’était juste flocons d’avoine)
  • 180 gr de graines et noix ( j’ai mélangé noix de pécan + noix + noisettes + amandes mondées + noix de cajou + graines de lin et graines de sésame)
  • 2 cuil. à soupe d’huile de coco (mais huile d’olive ça marche aussi)
  • 10 cuill. à soupe de sirop d’érable (ramené du Canada par SuperPapa )
  • Un mélange de cannelle (2 cuill. à café) et de 4 épices ( 1 cuill. à café)
  • 1 cuill. à café de fleur de sel
  • 1 cuill. à soupe d’extrait de vanille fait maison (moins si il est acheté)
  • 30 gr de copeaux de noix de coco séché
  • Facultatif : des fruits secs (type raisin ou abricot) mais j’aime pas trop ça donc j’ai fait l’impase ici

Mettre l’huile dans un saladier et faire chauffer quelques secondes au micro ondes. Hacher grossièrement au couteau toutes les noix et autres oléagineux.

Mettre tous les ingrédients dans la saladier et bien mélanger. Huiler la plaquer du four et déposer le mélange dessus. Allumer le four à 150° et mettre à cuire en surveillant bien la coloration. Pour moi c’est environ 30 minutes de cuisson mais ça dépend vraiment du four (et des gouts de chacun sur le coté croustillant).

Laisser le granola refroidir tranquillement sur la plaque du four puis le transférer dans un récipient de conservation (type tupperware, jarre ou bocal le Parfait).

Il n’y a plus qu’à vous régaler : lait, fromage blanc ou compote de pomme, à vous de choisir avec quoi l’accompagner !

 

Scotch eggs {le combo protéiné}

Hello les loulous,

Aujourd’hui je vous propose une recette aux accents british, de la bonne « Comfort Food » comme on l’aime 🙂

Le principe : un oeuf mollet  enrobé d’une couche de chair à saucisse bien assaisonné et pané au four. Ou résumé par Mr Chéri  ça donne « un peu de protéines avec tes protéines ? ».  Mais c’est vraiment bon et réconfortant. Le contraste entre la couche de chair à saucisse croustillante et épicé, avec l’oeuf moelleux, c’est vraiment top. A accompagner d’une bonne salade roquette pour alléger un peu tout ça…

Ma grand-mère paternelle nous préparait une version similaire de cette recette quand nous étions petits. Avec mon frère on en raffolait vraiment et on réclamait toujours les « paupiettes surprises » (oui, c’était leur petit nom) quand Mamie nous demandait ce qu’on voulait manger. La version de ma grand-mère était plus ressemblante à une vraie paupiette, mais il y avait un œuf (la surprise!) à l’intérieur donc ça m’a vraiment rappelé des souvenirs.

scotch eggs

Pour 4 œufs (je conseille 2 œufs par personne si c’est le plat principal) :

  • 5 oeufs
  • 300 gr de chair à saucisse
  • 2 à 3 cuill. à soupe de farine
  • 60 gr de chapelure
  • 1/2 cuill. à café de paprika fumé
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre (ici j’ai utilisé du poivre de Lampung concassé minute pour donner plus d’intensité)

Commencer par faire cuire 4 œufs pendant 5 minutes afin qu’ils soient mollets. Les sortir de la casserole et les placer dans un bol d’eau froide pour arrêter la cuisson.

Mixer la chair à saucisse avec le paprika, le sel et le poivre. La plupart des recettes ajoutent du persil, ou de la menthe (#UKpower !) mais je ne suis pas trop fan donc j’ai fait une version plus francisé, je l’avoue.

Écaler les œufs mollets , et les rouler dans la farine. Enrober chaque œuf de chair à saucisse.

Préparer 2 bols : un avec l’œuf restant battu, l’autre avec la chapelure. Passer chacun des œufs avec la chair à saucisse dans le bol d’œuf puis celui de chapelure afin qu’ils en soient bien recouverts.

Disposer les scotch eggs sur une plaque du four recouverte de papier cuisson badigeonné d’huile d’olive et enfourner pendant 15/20 à 180°. Retourner les oeufs à mi cuisson.

Vous pouvez les servir chaud, ou froid (pour un pique nique par exemple).

Mousse au chocolat {aux épices}

Salut les loulous,

Aujourd’hui je vous propose une recette classique mais toujours délicieuse, un intemporel du dessert : la mousse au chocolat. Je l’ai un peu pimpé avec quelques épices douces mais c’est optionnel, si vous voulez rester sur la recette de base c’est possible aussi 😉

mousse au chocolat

Pour 4 personnes (la base) :

  • 200 gr de chocolat
  • 6 oeufs

En option :

  • Une gousse de vanille
  • 2 ou 3 grains de poivre ( moi j’ai pris des grains de poivre Lampung)
  • Une pointe de couteau de gingembre en poudre

Commencer par séparer les blancs des jaunes. Monter les blancs en neige bien ferme et réserver les jaunes.

Casser les chocolat dans un bol et le faire fondre doucement au micro-onde (je conseille de faire plusieurs fois 60 secondes puissance 600, en mélangeant bien à chaque fin de cycle, jusqu’à ce que le chocolat soit bien fondu. Vous pouvez rajouter une cuillère à soupe d’eau si besoin).

Ajouter les jaunes au chocolat fondu, ainsi que les épices. Bien mélanger.

Incorporer délicatement les blancs au mélange chocolat/jaune/épices. L’idéal est de le faire avec une spatule en bois, en plusieurs fois, et de ne pas « touiller » mais plutôt de soulever la préparation avec la spatule afin de l’incorporer sans casser les blancs.

Quand la préparation est bien homogène, réserver au moins 3 heures au frais avant de servir.

Pizza rolls

Hello hello,

Aujourd’hui une recette facile et sympa, parfaite pour les plateaux TV un soir de nouvelle saison de votre série préférée… (^^ perso, je suis à fond House of Cards en ce moment,  et vous ?)

Pourquoi se lancer ?
–> Pas beaucoup d’ingrédients à prévoir; d’ailleurs c’est surtout des basiques que chacun a dans son frigo.
–> Et satisfaction garantie pour votre audience (oui, c’est bien « Mister Chéri Approved »,  un grand gage de qualité ^^)

pizza_rolls_sunnyummygirly.com

Pour la tester il vous faudra (quantité pour 2 pour un repas, pour 4 en entrée) :

  • Une pâte à pizza
  • Pesto de tomate ou autre sauce tomate un peu « pâteuse  »  (il ne faut pas que ce soit trop liquide)
  • Une boule de mozzarella
  • 4 tranches de jambons
  • Origan
  • Parmesan (ou emmental râpé)
  • Quelques feuilles de basilic (en option)

Préchauffer votre four à 200 degrés.

Dérouler votre pâte à pizza, tartiner de sauce tomate. Trancher la mozzarella (0,5 cm d’épaisseur environ)  et découper des lanières de jambon puis disposer le tout sur la pizza. Parsemer d’origan et de basilic frais.

Rouler la pizza sur elle même puis la découper en tronçons.

Disposer chaque morceau de pizza roulé sur la plaque du four (sur du papier cuisson ou papier alu) et déposer un peu de parmesan sur chaque roll.

Mettre au four 15/20 minutes en vérifiant régulièrement la cuisson.
Déguster chaud avec une petite salade de jeunes pousses.  MIAM 🙂

Le gâteau au chocolat

Hello les loulous,

Aujourd’hui, on va parler de la petite robe de noire de la cuisine,  un monument et en même temps un classique des fourneaux : le gâteau au chocolat !

Chacun a sa propre recette (souvent secrète) pour préparer THE gâteau au chocolat, celui qui fera frémir de plaisir le plus dur à cuir des matelots, et transformera en nounours guimauve les catcheurs de la WWE… Bref, dans le monde de la battle food, le gâteau chocolaté est un vrai poids lourd.

Alors je prends mon courage à deux mains et biiiiiim, je vous balance une recette à essayer quand même… Oui, même si celle de votre grande tante Bernadette est la meilleure du monde… Tentez le coup, osez, soyons foufous (  « et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… je ne suis qu’amour ! »).

Essayez, vous ne le regretterez pas ! Fondant, chocolaté et délicieusement décadent, la recette du livre indispensable « On va déguster » a fait chavirer mon coeur. C’est à vous !

gâteau au chocolat

Pour 4 à 6 personnes :

  • 250 gr de chocolat
  • 250 gr de beurre (oui oui vous avez bien lu ^^)
  • 250 gr de sucre de canne
  • 70 gr de farine
  • 4 œufs

Préchauffer le four à 150°. Mettre tout le chocolat à fondre 3 minutes au micro-ondes (faire une pause au bout de 1.30 min, remuer un peu et continuer la cuisson). Ajouter le beurre dans le chocolat et mettre le tout à fondre une minute de plus. Bien mélanger à l’aide d’un fouet ou d’une fourchette. Ajouter le sucre puis mélanger de manière à avoir une préparation homogène. Et on reproduit cette étape pour la farine (on ajoute + on mélange).

Dans un bol, battre les œufs en omelette et ajouter à la préparation chocolatée. Lorsque la pâte est bien lisse, verser dans un moule beurrer et fariner.

Cuire 25 minutes (30 min si moule en silicone). Attendre au moins 10/15 minutes avant de démouler.

Et hop, à vous le surnom de Dieu de la Cuisine maintenant 😉

cook