Croustillant de Livarot

Hello Hello,

Aujourd’hui je vous propose une petite escapade dans le bocage Normand, ma région natale 🙂

Si vous êtes aussi gourmand que moi, c’est un vrai paradis : crème fraîche crue, beurre de baratte, cidre maison, Calvados… mais aussi de délicieux fromages. Quatre fromages sont vraiment typiques et bénéficient d’une AOP : Le Neufchâtel (reconnaissable facilement grâce à sa forme de cœur ), Le Pont-l’évêque, le célébrissime Camembert et bien sûr le Livarot, mon préféré !

A chaque passage en Normandie j’en profite donc pour faire le plein de bons produits et cuisiner à foison. Vous pourrez me dire que ce n’est pas vraiment un plat d’été… mais souvenez vous que cela a été préparé sur place par 16° et une bruine continue. Donc totalement justifié 😉

Go go go, au boulot !

Pour deux personnes (soit 6 croustillants et deux belles parts de salade) :

  • Un livarot
  • 6 feuilles de brick
  • Un sachet de roquette (ou de la roquette fraîche of course ^^)
  • Une poignée de noisette
  • Une pomme  (il me semble que c’était braeburn pour cette recette, mais une golden ou Jonagold ou autre ferait tout aussi bien l’affaire)

Pour la vinaigrette –> Huile de noix, cidre et moutarde douce

Préchauffer le four à 150°. Déployer les feuilles de brick (les humidifier légèrement si elles sont un peu sèches). Couper le livarot en morceaux, de la taille d’un pouce environ. Une fois que vos éléments sont prêts à être assembler, c’est l’étape délicate du pliage !

Vous pouvez choisir de plier en triangle comme un samosa, mais aussi en rouleau ou en carré (comme moi ici). Pour la technique bien expliquée, c’est par ici, sur le blog très sympa Marciatack.

Une fois que vos bouchées sont pliées, il ne reste plus qu’à les rendre croustillantes. Pour cela enfourner sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pour une quinzaine de minutes. Attention à bien surveiller, il faut que les bouchées soient un peu dorées mais que le fromage ne coule pas encore trop. Quand ça commence à couler, arrêter la cuisson.

Profitez de la cuisson pour préparer la salade. Peler la pomme puis la couper en tranche très fine à l’aide d’une mandoline de façon à réaliser un carpaccio de pomme crue. Si vous n’avez pas de mandoline, essayer juste de couper le plus fin possible. Disposer les lamelles de pommes dans les deux assiettes. Si il  reste un peu de pomme, détailler en fine brunoise puis mélanger avec la roquette et disposer sur l’assiette. Concasser quelques noisettes (pas trop finement, de façon à ce qu’on ait quand même de bon morceaux) et les ajouter sur le dessus.

Préparer la vinaigrette en mélangeant 3 cuillères à soupe d’huile de noix, une cuillère à soupe de vinaigre de cidre et une petite cuillère rase de moutarde douce.

Sortir les croustillants de Livarot et disposer sur les assiettes avec la salade. Assaisonner la salade avec la vinaigrette et déguster bien chaud.

 

Butternut rôtie

Hello hello,

Bon on est parti sur le thème de la courge depuis la semaine dernière, alors allons y à fond. Ouai ouai, on fait pas les choses à moitié par chez nous !

Aujourd’hui je vous propose une recette de gros feignant, « easy peasy lemon squeezy »  (ndlr : spéciale dédi à Gaby <3 ) comme on dit au UK. Le seul truc c’est de bien maitriser son four et temps de cuisson, mais bon, pour ça je vous fais confiance 😉

butternut rôtie

Il vous faut :

  • Une belle butternut
  • 3 à 4 cuil. à soupe d’huile d’olive
  • 4 cuill. à soupe de parmesan (ou grana padano)
  • 2 œufs

Préchauffer le four thermostat 6. Couper en deux la butternut, la déposer sur la plaque du four préalablement recouverte de papier cuisson et arroser de l’huile d’olive. Mettre à dorer 45 minutes au four.

Quand la courge est tendre (vérifier en piquant une fourchette dans la chair), casser un œuf et le déposer dans le creux. Même opération pour l’autre moitié de butternut et le deuxième œuf. Saupoudrer de parmesan et remettre au four 10 minutes de plus.

A déguster bien chaud ! Miam ! Easy peasy comme je vous l’avez dit !

easy-peasy-4

Velouté de butternut {coriandre & sésame}

Hello les loulous,

Il y a quelques jours, j’ai pu aller faire un tour au marché St Aubin, à côté de chez nous. Ca m’a fait du bien de sortir, de profiter des étals, des senteurs, du bruit… Il y a un moment que je n’y étais pas retourné et j’avoue que cela m’avait beaucoup manqué.

En même temps j’ai ressenti aussi un peu de nostalgie… Avant, j’avais l’habitude d’appeler ma grand-mère adorée sur le chemin pour lui parler de mes projets de recettes pour le midi, de ce qu’on avait fait la veille au soir, et de toutes les choses qui me passaient par la tête… Mais maintenant qu’elle n’est plus là pour papoter, je me sens un peu perdue, ou seule, je ne sais pas trop en fait.

Elle aimait bien le blog, et lisait toutes mes recettes avec attention. Elle me disait toujours que j’étais une « bonne petite cuisinière » et que j’avais parfois des idées farfelues pour mes recettes (« du poivre dans un gâteau au chocolat ???!!! ») . J’étais son « aventurière de la cuisine » en somme 😉

Ce premier marché sans elle avait un petit goût aigre-doux. A la fois heureuse de retrouver les étals mais il me manquait sa voix, son écoute, sa présence.

Je n’ai acheté que des produits bien réconfortants… Rien de correctement diététique ni de bien pour la ligne : du pain au levain, une belle courge butternut, de la coriandre pour rajouter du goût et plein de fromages savoureux….Le vrai panier « comfort food » !

Avec ma super-courge (ouai c’est comme une courge normale mais avec une cape… ahahah j’ai pas perdu mon humour pourri ^^ ) j’ai eu envie de me faire un petit velouté tout ce qu’il y a de plus doux. Je vous laisse découvrir ça.

velouté butternut

Pour 2 bols il vous faut :

  • 1/2 courge butternut
  • une échalote
  • 1/2 botte de coriandre
  • 25 gr de beurre
  • 1 cuil. à soupe de graines de sésame
  • sel
  • eau (au moins 50 cl)

Éplucher et épépiner la courge. La couper en morceaux d’environ 2 cm (c’est approximatif hein, pas besoin de sortir le double décimètre du cartable non plus 😉 ). Éplucher et détailler l’échalote en fines lamelles.

Dans une casserole, faire fondre le beurre, ajouter l’échalote, quelques brins de coriandre et les morceaux de butternut. Laisser dorer quelques minutes puis verser l’eau dans la casserole de façon à ce que les morceaux soient entièrement recouverts. Faire mijoter à feu moyen au moins 45 minutes tout en rajoutant régulièrement de l’eau. Lorsque les morceaux sont bien tendres, sortir la casserole du feu et mixer avec un mixeur plongeant.

Servir en ajoutant le reste des brins de coriandre et le sésame.

Sauté de soja caramélisé {vegan}

Hello hello les zamis !

Aujourd’hui je vous propose une petite recette trop bonne et rapide avec un ingrédient que j’ai découvert récemment : les protéines de soja en morceaux. Ouep, je sais, dit comme ça, ça donne pas très envie, mais je t’assure que bien préparé c’est super-miam. Promis !

Premièrement : où trouver des protéines de soja ? De mon côté je les trouve au Biocoop à deux pas de chez moi, en vente au poids. Niveau prix c’est vraiment sympa : environ 8 euros le kilo (et déjà quand tu en manges 50gr par personne t’es rassasié), c’est pas cher et c’est bon je te dis 😉

Envie de tenter l’expérience ? Suis moi !

protéine de soja caramélisé

Pour 2 personnes il te faut :

  • 100gr de protéines de soja en morceaux (moyen ou gros)
  • 6 cuillères à soupe de sauce soja sucrée
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre de riz
  • 1 gousse d’ail
  • 10 cl d’eau

Pour commencer, mélanger la sauce soja, le vinaigre et l’eau dans un récipient. Ajouter la gousse d’ail que vous aurez préalablement écrasée puis coupée en deux. Verser les flocons de soja dans ce mélange et laisser mariner 1 heure.

Une fois le soja réhydraté et bien imbibé de marinade, faire revenir le tout (soja + marinade) dans une poêle bien chaude. Faire cuire jusqu’à caramélisation du soja.

Servir chaud immédiatement, parsemé d’une poignée de graines de sésame. En accompagnement, essayez du riz blanc tout simple ou une salade de jeunes pousses.

Bonne dégustation !

Rouleaux de printemps {vegan}

Hello les loulous,

Cela fait un p’tit moment que je ne suis pas venue poster, mais me revoilà  pour une recette estivale et fraîche, parfaite pour les grosses chaleurs.

A la base, je ne suis pas vraiment une grande fan des rouleaux de printemps. On les trouve souvent avec du concombre et de grandes feuilles de laitues, deux aliments dont je ne suis vraiment pas fan. Mais je suis dernièrement tombée sur une recette de rouleaux qui me faisait bien envie dans « Green, Glam et Gourmande » (rien que ça ^^ ). Alors je me suis dit qu’en adaptant un peu selon mes goûts, on pouvait arriver à quelque chose de très sympa. Je vous laisse juge 🙂

Pour une dizaine de rouleaux il vous faut :

  • 1 paquet de feuilles de riz
  • Tahini (purée de sésame)
  • 3 brins de coriandre fraîche
  • 1 carotte
  • 1 avocat
  • Une grosse poignée de pousses de soja
  • 100 gr de vermicelles de soja
  • 1 cuill. à soupe d’huile de sésame

rouleaux printemps vegan

Un peu à l’avance (pour que ça ait le temps de refroidir), faire cuire les vermicelles de soja dans l’eau bouillante environ 5 minutes. Égoutter, ajouter l’huile de sésame et laisser reposer au frais.

Une fois les nouilles de soja refroidies, procéder à la préparation des légumes : peler et détailler la carotte en fin bâtonnets, réserver. Couper l’avocat en deux et détailler en fines tranches, réserver également. Laver les pousses de soja et la coriandre.

Une fois que tout cela prêt, le « kit à rouleaux de printemps » est prêt 🙂 Il faut donc procéder au montage.

Pour cela, mouiller la feuille de riz des 2 côtés, puis la disposer sur le plan de travail. Disposer sur la partie supérieure du cercle 3 à 4 feuilles de coriandre. Ajouter une portion de vermicelles de soja, puis tartiner légèrement avec le tahini. Ajouter 2 bâtons de carottes, quelques tranches d’avocat et les pousses de soja.

Pour rouler la préparation, partir du haut de la feuille en essayant de serre la garniture dans la feuille de riz (un peu comme quand on veut replier un tapis ou un sac de couchage ^^). Une fois que la garniture est recouverte, replier les côtés puis finir de rouler la préparation. Si mon explication n’est pas assez limpide, jetez un œil à cette vidéo d’Hervé Cuisine.

Vous pouvez servir vos rouleaux avec un peu de sauce soja mélangé à du tahini. Si vous ne mangez pas tout d’un seul coup, vous pouvez les conserver au frigo, entouré de film transparent.

 

 

Dhal {Curry végétarien aux lentilles}

Hello Hello,

Tout d’abord meilleurs voeux à tous pour cette nouvelle année! Que 2014 soit gourmande, pleine de surprises, de voyages, de sourires, de découvertes et de beaux projets 🙂

En ce moment, pas toujours envie de manger de la viande à tous les repas, mais bien sûr toujours envie de se faire plaisir avec des plats hauts en couleurs et savoureux. Pour allier ces deux souhaits, je suis allée puiser un peu d’inspiration du côté de l’Inde, pour des plats exotiques et qui font ronronron dans le ventre. En plus, la cuisines indienne comprend beaucoup d’épices et condiments super bons pour le corps tels que le curcuma ou le gingembre frais. Alors en avant guimguamp pour cette nouvelle recette, tellement bonne que même Mr. Chéri (qui est habituellement un homme dévoreur d’entrecôtes et de magrets) a adoré (et ouaiiiii).

dhal

Pour 3 portions (à 2 on a bien mangé, et il restait de quoi faire un bon tupperware^^)

  • 100 gr de lentilles Corail
  • 150 gr de lentilles vertes
  • 20 gr de beurre
  • 200 gr de purée de tomate (style tomato coulis)
  • 1 oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 2 cm de gingembre frais
  • 2 cuill. à soupe de Curry Balti (Ducros / ou autre curry medium)
  • 1 cuill. à café de curcuma
  • 1/2 cuill. à soupe de graines de moutarde
  • 200 ml de lait de coco
  • 50 cl de bouillon
  • 20 cl d’eau

Détailler l’oignon et la racine de gingembre, écraser les gousses d’ail. Mettre le tout dans une marmite avec le beurre et faire revenir à feu moyen. Ajouter les épices.

Après environ 5 minutes, quand votre cuisine commence à sentir bon :), ajouter le bouillon, les lentilles et la purée de tomate. Bien mélanger, puis laisser mijoter à feu doux environ 1 heure en remuant de temps en temps. Si la préparation commence à attacher, ajouter l’eau.

En fin de cuisson, ajouter le lait de coco, mélanger et laisser cuire 5 minutes supplémentaires. Servir bien chaud.

Tarte roquette/ parmesan/ pignon

Salut Salut les loulous,

Ca va? Tranquille? Bien ou bien?

Aujourd’hui je vous présente une recette qui vient de mon tout premier livre de cuisine rien qu’à moi, offert par ma petite soeur en 2006, soit le début d’une grande histoire d’amour entre la littérature culinaire et moi même. Du coup grosse pensée à ma frangine, mille mercis pour ce beau cadeau que je feuillette régulièrement en pensant à toi.

Oui, mais ce livre, qu’est ce que c’est?? ah aaaaah, je ménage mon suspens n’est ce pas? Tadaaaa révélation: « Ma p’tite cuisine » de Julie Andrieu. Et oui, c’est bien la Julie de « Fourchette & sac à dos« , une de mes émissions préférées 🙂

Je devais faire une recette pour apporter chez des copains, pour un petit repas sur le pouce tous ensemble, et j’avais envie de changer de la pizza. C’est là que je suis tombée sur cette recette sympa, fraiche et gourmande. le côté roquette & pignon change vraiment de la quiche lorraine ou de la pizza, et l’association parmesan & ricotta apporte un côté gourmand assez irrésistible. A vous de jouer!

tarte roquette

N.B : pour la recette, j’ai modifié les proportions selon ce que j’avais sous la main, et j’ai trouvé ça assez équilibré, vous aurez donc ici la version inspirée de Julie Andrieu mais un peu bidouillée ^^

Pour une tarte:

  • 1 rouleau de pâte feuilletée
  • 250gr de roquette en sachet
  • 70gr de parmesan
  • 250gr de ricotta
  • 3 oeufs
  • une pincée de basilic surgelé
  • 2 cuill. à soupe d’huille d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 100gr de pignons
  • sel & poivre

Préchauffer le four à 200°. Étaler la pâte feuilletée dans le moule à tarte, piquer de quelques trous avec une fourchette et placer au frais. Dans une poêle, faire chauffer l’huile d’olive puis rajouter l’ail et les pignons afin que ceux soient bien dorés. Ajouter la roquette puis remuer 2 à 3 minutes jusqu’à ce qu’elle » tombe ».

Dans un saladier, battre les œufs puis y incorporer la ricotta et la parmesan. Saler et poivrer. Ajouter le contenu de la poêle et le basilic, mélanger le tout.

Verser sur le fond de tarte puis mettre au four 30 minutes. Si la tarte blondit trop vite, recouvrir de papier sulfurisé en cours de cuisson. Servir tiède ou froid, avec un bon verre de rosé 😉

 

 

Muffin salé tomates et herbes du sud

Coucou les p’tits loups!

Pioufff, trop longtemps que j’ai pas posté un article: 10 jours! Ca va plus du tout, on se reprend en main et on court en cuisine. Allé hop, au trot!

Bon, je sais pas vous mais pour moi été rime avec piscine, soleil (et crème SPF 50, peau de normande oblige), rosé, barbecue et bien sûr, pique-nique! Et quoi de meilleur pour un apéro entre copains qu’une multitudes de petits muffins salés au bon goût du sud. Entre deux conversations animées et trois sauts dans la piscine tout habillé, il faut bien se restaurer. Pour cela, je vous propose une recette pas compliquée du tout de muffin salé avec de la tomate, des herbes du sud (origan, thym, romarin) et plein d’amour dedans ^^

muffin salé tomates et herbes du sud

Pour 12 muffins il vous faut:

Phase solide

  • 300gr de farine (moitié blanche, et moitié seigle pour moi)
  • 1 sachet de levure
  • sel & poivre
  • une pincée de thym + une pincée de thym + une pincée d’origan
  • une pointe de couteau de poudre de piment
  • (en option: 2 cuillères à soupe de flocons de tomates séchées)

Phase liquide

  • 2 oeufs
  • 27cl de lait
  • 8cl d’huile d’olive
  • 3 tomates (ou 2 si elles sont bien grosses)

Préchauffer le four à th. 6/7.

On commence par la phase solide. Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, sel & poivre, les herbes, le piment et les tomates séchées.

Laver les tomates puis les détailler en petits morceaux (de la taille d’une amande, c’est parfait). Pour la phase liquide, dans un récipient battre les 2 oeufs puis ajouter le lait, l’huile d’olive et les morceaux de tomates.

Transvaser la phase liquide dans la phase liquide et mélanger (comme d’habitude, pas la peine de trop mélanger sinon c’est moins bon). Verser la pâte dans les moules et enfourner 15 à 20 minutes. A déguster tiède ou froid par une belle journée d’été 🙂

Si vous êtes super gourmand vous pouvez rajouter du parmesan râpé sur le dessus des muffins pour faire comme une petite croûte de fromage. Miam!

Petit bol dinette « fresh »

Hello hello,

Aujourd’hui une petite recette réalisée après mon passage au magasin bio, avec un panier plein de verdure…

Du coup ça donne un ensemble assez frais et sympa, original, avec un oeuf mollet bien coulant, des petits radis croquants et du riz pour tenir jusqu’au lendemain! Parfait pour une petite dinette du soir, seul ou à deux, surtout quand il commence à faire bien chaud comme maintenant.

Je vous avoue que j’étais rudement en panne d’inspiration pour le titre, j’espère que le côté dinette ou fresh ne vous rebutera pas et que vous tenterez le coup^^

Le petit bol

Pour 2 bols:

  • 200gr de riz cuit froid (ou tiède si vous n’avez pas eu le temps de cuire le riz à l’avance)
  • 2 cuill. à café d’huile de sésame
  • 2 cuill. à soupe de sauce soja (salé ou sucré selon votre préférence)
  • Une dizaine de radis
  • Un petit fromage de brebis frais
  • Une belle poignée de pousses d’alfalfa (de la luzerne en langage de profane non initié héhé). On en trouve facilement dans les magasins bio, au pire vous pouvez aussi remplacer par des pousses de soja.
  • 2 oeufs

On commence la recette par faire cuire les oeufs dans une casserole d’eau bouillante (7 minutes si les oeufs sont bien gros, entre 5 et 6 minutes pour des oeufs de taille moyenne, plus d’explication ICI ). Une fois les oeufs cuits on les place dans un bol d’eau froide afin de faire diminuer leur température et de pouvoir les écaler tranquillement à la fin de la recette.

Une fois les oeufs cuits, on peut commencer l’assemblage de la recette. Placer une portion égale de riz dans chaque bol, y ajouter une cuillère à café d’huile de sésame chacun et mélanger. Couper les radis en fines tranches dans le sens de la longueur puis les disposer afin de recouvrir entièrement la surface du riz. Déposer les pousses d’alfalfa au dessus. Découper grossièrement le fromage frais et disposer les morceaux en cercle contre la paroi du bol.

Ecaler l’oeuf mollet en prenant bien soin de ne pas le casser et le placer au milieu de la préparation, pour faire comme un nid d’alfalfa. Assaisonner avec une cuillère à soupe de soja et déguster.

La quiche aux légumes du soleil

Hello Hello,

En ce moment, à l’appart, on ne peut pas dire que les menus soient très équilibrés. Entre les jours où je prends de la junk food à emporter pour le boulot et les jours « je ne me complique pas la vie, on va faire des pâtes », les légumes ont vite fait de passer à la trappe.

Pour me rattraper, et aussi car mon corps n’allait pas tenir longtemps à cette allure, j’ai fait le plein de fruits et légumes dans mon frigo : « Et hop la fondue de poireaux » « par ici les courgettes et poivrons » « miam les oranges pleines de vitamines ». Tout un programme! Je vous propose donc une recette facile de quiche aux légumes du soleil, avec courgette, poivron et oignon confits au four. Un régal!

quiche soleil2

 

quiche soleil 1

Pour une quiche, il vous faut:

  • 1 pâte brisée (pur beurre si possible, on ne fait pas un régime quand même!)
  • 1 gros oignon blanc
  • 1 poivron rouge
  • 1 belle courgette
  • 15 cl d’huile d’olive
  • 5 oeufs
  • Une dizaine de gouttes de tabasco ou une 1/2 cuill. à café de purée de piment
  • Sel & poivre

On commence la recette par l’étape « légume confit ». Pour cela, éplucher et détailler les légumes (poivron+courgette+oignon) en cubes ou lamelles puis les déposer dans un plat. Verser l’huile d’olive sur les légumes et mélanger de façon à répartir uniformément l’huile. Mettre au four th.6 (chaleur tournante si possible) pendant 45 minutes en remuant de temps en temps.

Une fois les légumes cuits, déposer la pâte brisée dans le moule à tarte puis piquer le fond de tarte avec une fourchette. Déposer les légumes confits sur la pâte encore crue et passer à la préparation de l’appareil à quiche.

Dans un bol, casser les 5 oeufs, ajouter le tabasco (ou piment) ainsi que le sel & poivre. Bien mélanger afin d’obtenir une préparation homogène. Verser ensuite la préparation dans le moule à tarte de façon à recouvrir les légumes. Faire cuire au four une vingtaine de minutes à th.7 puis déguster chaud ou froid.