Croustillant de Livarot

Hello Hello,

Aujourd’hui je vous propose une petite escapade dans le bocage Normand, ma région natale 🙂

Si vous êtes aussi gourmand que moi, c’est un vrai paradis : crème fraîche crue, beurre de baratte, cidre maison, Calvados… mais aussi de délicieux fromages. Quatre fromages sont vraiment typiques et bénéficient d’une AOP : Le Neufchâtel (reconnaissable facilement grâce à sa forme de cœur ), Le Pont-l’évêque, le célébrissime Camembert et bien sûr le Livarot, mon préféré !

A chaque passage en Normandie j’en profite donc pour faire le plein de bons produits et cuisiner à foison. Vous pourrez me dire que ce n’est pas vraiment un plat d’été… mais souvenez vous que cela a été préparé sur place par 16° et une bruine continue. Donc totalement justifié 😉

Go go go, au boulot !

Pour deux personnes (soit 6 croustillants et deux belles parts de salade) :

  • Un livarot
  • 6 feuilles de brick
  • Un sachet de roquette (ou de la roquette fraîche of course ^^)
  • Une poignée de noisette
  • Une pomme  (il me semble que c’était braeburn pour cette recette, mais une golden ou Jonagold ou autre ferait tout aussi bien l’affaire)

Pour la vinaigrette –> Huile de noix, cidre et moutarde douce

Préchauffer le four à 150°. Déployer les feuilles de brick (les humidifier légèrement si elles sont un peu sèches). Couper le livarot en morceaux, de la taille d’un pouce environ. Une fois que vos éléments sont prêts à être assembler, c’est l’étape délicate du pliage !

Vous pouvez choisir de plier en triangle comme un samosa, mais aussi en rouleau ou en carré (comme moi ici). Pour la technique bien expliquée, c’est par ici, sur le blog très sympa Marciatack.

Une fois que vos bouchées sont pliées, il ne reste plus qu’à les rendre croustillantes. Pour cela enfourner sur une plaque recouverte de papier sulfurisé pour une quinzaine de minutes. Attention à bien surveiller, il faut que les bouchées soient un peu dorées mais que le fromage ne coule pas encore trop. Quand ça commence à couler, arrêter la cuisson.

Profitez de la cuisson pour préparer la salade. Peler la pomme puis la couper en tranche très fine à l’aide d’une mandoline de façon à réaliser un carpaccio de pomme crue. Si vous n’avez pas de mandoline, essayer juste de couper le plus fin possible. Disposer les lamelles de pommes dans les deux assiettes. Si il  reste un peu de pomme, détailler en fine brunoise puis mélanger avec la roquette et disposer sur l’assiette. Concasser quelques noisettes (pas trop finement, de façon à ce qu’on ait quand même de bon morceaux) et les ajouter sur le dessus.

Préparer la vinaigrette en mélangeant 3 cuillères à soupe d’huile de noix, une cuillère à soupe de vinaigre de cidre et une petite cuillère rase de moutarde douce.

Sortir les croustillants de Livarot et disposer sur les assiettes avec la salade. Assaisonner la salade avec la vinaigrette et déguster bien chaud.

 

Escale en Basse-Normandie

Hello Hello

Cette année nous avons eu quelques jours de vacances en commun avec Mr Chéri (et ça, ça fait du bien ^^) et nous avons décidé de rendre une petite visite à mes grands-parents, dans le Calvados, tout en en profitant pour explorer la région 🙂

Nous avons donc posé nos valises à Vire, dans le sud du Calvados, pas loin de la Manche. C’est une région que j’affectionne tout particulièrement. En plus d’y être née, le Calvados a été pour moi, via la maison de mes grands-parents, un point d’ancrage depuis 26 ans. Un vrai repère dans un océan de déménagements et de changements, mon port d’attache.

Le bocage virois est vraiment un havre de paix, l’idéal pour se reposer et recharger les batteries 🙂

IMG_4410

Vire

Vire

Nous sommes ensuite partis passer 2 jours juste en amoureux à Trouville. Resto, ballade sur la plage et un peu de Casino …IMG_4447 IMG_4422

La journée idéale? Commencez par aller prendre le petit déjeuner à la pâtisserie Charlotte Corday. Vous y découvrirez le meilleur croissant que j’ai jamais mangé… Fondant mais bien feuilleté, un goût de beurre frais prononcé : un délice. Pour le petit dej, je vous conseille la formule à 8 euros avec croissant ou pain au chocolat + tartine de pain frais avec beurre et confiture maison + petit jus d’orange maison + boisson chaude (testez au moins une fois le chocolat chaud, épais et savoureux).

Ensuite allez faire un tour du côté de Deauville : le port, le centre ville, la place du marché et bien sûr « les planches », la célèbre balade le long de la plage.

IMG_4444 IMG_4443 IMG_4434 IMG_4431 IMG_4441

Pour le déjeuner, pensez à faire un tour au marché aux poissons. Choisissez ce qu’il vous plait sur l’étal du poissonnier et celui-ci vous prépare le tout sur un beau plateau, prêt à déguster sur place avec un petit verre de blanc. Pour nous c’était huitres, tourteaux et bulots, un régal.

L’après-midi posez-vous tranquillement sur la plage familiale de Trouville, avec un bon livre, et profitez du moment ! IMG_4425

Pour le soir, la petite « crêperie du port » sur les quais, est un bon plan pour bien manger sans pour autant craquer le budget. Surtout, ne manquez pas la crêpe dessert à la frangipane faite maison… tellement bon que je cherche une recette pour essayer de faire la même chose!

Enfin le soir, un petit verre en bord de plage ou un tour au casino pour les plus audacieux.

IMG_4426

Nous avons vraiment beaucoup apprécié l’endroit, tant pour son atmosphère cosy et familiale que pour son charme légèrement désuet… A refaire.

Sur la route du retour, nous sommes passés par Caen pour visiter le mémorial. Si vous avez l’occasion, vraiment allez-y. Cela vaut le détour. Nous y avons passé 5 heures et nous avons été captivé. L’histoire est présentée de façon la plus objective possible, sans prise de partie. Je déconseille cependant d’y emmener des enfants de moins de 12/13 ans car certaines photos sont très durs.

Enfin nous sommes retournés vers Vire pour quelques jours supplémentaires. Nous avons eu une belle journée où nous avons pu aller explorer les cascades de Mortain.

IMG_4473 IMG_4455 IMG_4460

Alors la Normandie, ça vous tente maintenant?

 

 

Tartine grillée aux pommes

Hello hello,

Aujourd’hui je replonge en enfance pour vous proposer la recette fétiche de mes vacances en Normandie, chez mes grands-parents; la tartine au four, avec des pommes fondantes et caramélisées, du beurre et du bon pain au levain. C’est un peu ma recette « doudou », ma madeleine de Proust à moi. Super facile à faire, toujours un succès (mieux que l’oncle Ben ^^) et adaptable à souhait. Idéal pour un brunch le dimanche ou en gros goûter pour tenir jusqu’au soir avec un verre de cidre doux. Pour en faire une version un peu luxe pour un diner entre amis, on peut flamber la tartine au calvados et servir le tout avec une boule de glace ou de sorbet. A vous de jouer!

tartine aux pommes

 

Pour deux tartines:

  • 1 pomme (assez mûre si possible)
  • 2 belles tranches de pain au levain ou de pain de campagne
  • du beurre demi-sel (de quoi tartiner les tranches de pain + 2 noisettes de beurre)
  • 2 cuill. à café de cassonade
  • 2 pincées de cannelle

Préchauffer le four à thermostat 6. Découper les tranches de pain puis les beurrer. Peler la pomme et la détailler en fines tranches. Disposer la pomme tranchée sur les tartines et répartir une pincée de cannelle par tartine. Ajouter la cassonade puis une belle noisette de beurre sur chaque tranche de pain, pour faire caraméliser le tout.

Mettre 10 minutes au four puis quelques minutes sous le grill. A déguster tiède!

Soupe de la Delairie et toast au cheddar grillé

Hello Hello

Depuis que je suis tout petite j’ai bien déménagée une quinzaine de fois, de Rouen en passant par Montpellier, Lille ou l’Angleterre… Mais il y a un endroit que j’ai toujours connu, c’est la Delairie. Imaginez une belle demeure en pierre au coeur de la normandie, des champs qui entourent la maison et une cuisine toujours bien remplie et qui sent bon les confiture de ma mémé. C’est mon havre de paix à moi, la maison de mes grands-parents!

Et si il y a bien une chose que je suis sur de manger que je vais me faire dorloter là-bas(hormis les crêpes!), c’est de la bonne soupe pleine de vitamines^^ Quand j’étais plus jeune je n’étais pas une grande fan mais maintenant j’adore ça. Du coup je me suis inspirée de la recette de ma mémé. bon c’est fait avec des légumes du marché et pas du potager, mais c’est bon quand même!

Et pour twister un peu tout ça (et surtout parce que je ne nourris pas Mr Chéri avec juste un bol de soupe) j’ai rajouté un bon toast avec un peu de crème fraiche et plein de cheddar râpé, le tout passé quelques minutes sous le grill du four…. mhmhm j’en connais un qui est réconcilié avec les légumes maintenant!

pour deux bons gros bols de soupe, il vous faut:

2 poireaux

2 belles carottes

2 pommes de terre

1 oignon

1 cube de bouillon deshydraté

sel & poivre

soupe de la delairie et sa tartine grillée au cheddar

On commence par tailler le blanc des poireaux en lamelle, réserver. On s’occupe ensuite des carottes, de l’oignon et des pommes de terre que l’on va éplucher et détailler en tranche (environ la même grosseur que pour le poireau). Mettre une casserole d’eau à bouillir avec le cube puis ajouter les légumes. Faire cuire environ 45 minutes à feu moyen. Quand les légumes sont bien cuits (on vérifie à la pointe d’un couteau) on peut retirer l’excédent d’eau. On garde assez d’eau pour que le potage soit bien liquide mais pas trop non plus histoire qu’il ait quand même une bonne consistance. Ensuite on mixe, soit avec un mixer plongeant soit avec un robot. On peut rajouter un petit peu d’eau si il en manque, saler, poivrer et servir! Miam

Astuce: au lieu de jeter l’eau de cuisson de mon potage, j’en réserve un peu pour qu’il me serve ensuite de bouillon de légume. Pas mal